La DeFi en pratique

AAVE est un protocole proposant des services financiers sur Blockchain. Ce projet émerge dans le contexte l’explosion de la finance décentralisée, et du secteur plus globalement. Le 26 août 2020, le projet est devenu, en termes de valeur, le premier projet de la DeFi.

Les plateformes d’échanges décentralisées existent depuis plusieurs années sur Ethereum. Elles permettent d’échanger sans tiers des jetons ERC20 entre eux ou contre de l’Ether, y compris ceux qui ne sont pas listés sur les plateformes traditionnelles (Binance, Kraken, Coinbase, etc…)

Le projet Yearn est le fruit d’un développeur de grand talent et réputé dans l’écosystème Defi qu’est Andre Cronje, spécialiste des fintechs et entré dans le monde Blockchain & Cryptoactifs en 2017 lors de la bulle des ICO. Autodidacte, il propose dès février 2020, l’idée d’automatiser la recherche du meilleur taux d’intérêt ou de la meilleure stratégie en créant un pont entre plusieurs briques telles que AAVE, Compound, Fulcrum ou Dx/Dy.

Dans les différents articles du site, nous soulignons avec insistance les risques afférents à cet écosystème de produits estampillés DeFi. Il devient dès lors économiquement rationnel de rechercher des moyens de se protéger du risque de défaillance avec une partie des gains générés sur ces services. Nexus Mutual est aujourd’hui “l’assurance de la DeFi” et propose des couvertures contre des bugs sur les Smart-Contracts.

Le flash loan est une nouveauté propre à la DeFi, à mi-chemin entre la technique et l’ingénierie financière. Il s’agit d’un emprunt instantané sans risque de contrepartie, qui ne demande aucune garantie, à condition d’être remboursé dans une seule et même transaction sur Ethereum. Ainsi, sans capital, on peut emprunter sans limite afin de trouver dans la DeFi des opportunités d’arbitrages pour générer du bonus.